in

Un Don Juan virtuel banni de Facebook

Clive Worth n’est décidément pas un homme comme les autres. Cet anglais de 60 ans, ancien mineur de profession, a récemment défrayé la chronique en annonçant avoir couché avec plus de 1,500 femmes, rencontrées à travers les sites de rencontres, dont plus de 300 grâce au réseau social Facebook. Pour arriver à ses fins, le tombeur avoue s’être connecté sur plus de 11 sites de rencontres différents.

L’homme en question a été même banni de Facebook après avoir annoncé ses frasques. Selon lui, ce serait ses « ex-conquêtes » qui l’auraient dénoncé en affirmant qu’il ne recherchait que des relations sexuelles et pas plus. Clive Worth, qui se dit fièrement être un « sex addict », affirme que cette sanction ne l’empêchera pas de faire son come-back sur le site ; en effet, le « Don Juan virtuel » aurait affirmé qu’il s’est réinscrit sur Facebook sous un nouveau nom de profil, celui de Carol Peters, qui serait selon ses dires, le nom de la première demoiselle qu’il aurait séduite grâce à ce réseau social. Pour les photos qui sont associées à son profil, le bellâtre aurait choisi de les emprunter au mannequin Coralie Robinson.

Du côté de Facebook, on affirme que l’exclusion de Clive Worth est doublement justifiable ; premièrement, ses actions envers ses femmes sont des plus irrespectueuses et deuxièmement, Facebook ne sert pas à faire de nouvelles rencontres, mais plutôt de discuter et de partager avec vos propres amis.

Le tombeur de ces dames n’en est pas à sa première exclusion, car il avait été aussi banni du site Datingdirect.com après plusieurs plaintes portées à son encontre.

1 Commentaire

Laisser un Commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Easyflirt se lance sur Facebook grâce à sa nouvelle application

EcoloRencontre.com site de rencontre pour les amoureux de la nature