Tinder récolterait des informations sur ses utilisateurs

4 Oct 2017. Qu’il s’agisse d’une application pour un smartphone ou pour un PC, personne ou presque ne lit les règles de confidentialité et les conditions d’utilisation. Et pourtant, ces « contrats » définissent la collecte, la dissémination et l’exploitation permanentes des données personnelles des utilisateurs par ces applications.

Accepter systématiquement les conditions : une erreur !

Les conditions d’utilisation et les règles de confidentialités des applications, ce sont généralement 20 pages de document Word écrites dans la langue de Shakespeare. Sachant qu’il faut au moins 20 minutes pour les lire, si on le peut, de nombreux utilisateurs choisissent de « zapper » cette lecture et de passer directement au « j’accepte ». Une erreur fondamentale selon un article du « Guardian » paru ce mardi 26 septembre. La journaliste à l’origine de l’article dénonce en effet, les pratiques de ces applications à l’instar de Tinder qui récolterait plus d’informations personnelles que ses utilisateurs imaginent.

Voyez aussi :  Site de rencontre pour propriétaires d'animaux de compagnie

Ces données concernent la fréquence des « like » sur les photos Instagram, le niveau d’études et la tranche d’âge des personnes auxquelles le site s’intéresse. La date de chaque conversation ainsi que les conversations sur l’application Tinder sont également concernées. Mais ce n’est pas tout ! L’application connaît également les préférences sexuelles de ses utilisateurs. Comment ? En calculant le pourcentage d’hommes ou de femmes asiatiques, noirs ou blancs avec lesquels chacun a déjà eu un match.

C’est peut-être révoltant, mais l’application en a le droit

Aussi injuste que cela puisse paraître, l’application Tinder a le droit de récolter et d’exploiter ces données utilisateurs à sa guise. C’est d’ailleurs écrit noir sur blanc dans les fameuses conditions d’utilisation. L’application prévient d’or et déjà ses utilisateurs potentiels que les chats et les informations personnelles ne seront pas toujours sécurisés. Par ailleurs, lorsque la journaliste a demandé les raisons de cette collecte massive de donnée auprès d’un représentant de l’application, ce dernier a évoqué la personnalisation de chaque expérience utilisateur.

Voyez aussi :  Thomas Knox, ou un dating d'un nouveau genre

Ces différents « facteurs » permettraient de mieux calculer les correspondances potentielles de chacun. Pour éviter les mauvaises surprises dans le futur et mieux se préparer à toutes éventualités, il convient de toujours lire ces fameux contrats. Ceci permettra à tous et à chacun d’agir en toute connaissance de cause.

source : lci

PARTAGE AVEC TES AMI(E)S :

4 Commentaires

  1. Ben 16 octobre 2017
  2. katanda 15 octobre 2017
  3. assane sarr 13 octobre 2017
  4. Florent 11 octobre 2017

Laisser un commentaire