Mensonges sur les sites de rencontres : la science s’y intéresse

Plus de 80% des personnes enquêtées par la Cornell University mentent sur leur profil virtuel. Il s’agirait surtout d’un comportement commun à tous ces hommes et ces femmes qui n’assument pas leur physique.

Pourquoi ces mensonges ?

Les utilisateurs mentent sur leur profil à cause, justement, de ces stéréotypes que les sites de rencontres « imposent » en mettant en contact les personnes selon leurs désirs respectifs. Si une femme est par exemple intéressée par un homme à partir de 1 m 80, les hommes qui font moins seront automatiquement exclus de son champ de recherche. Pour « s’en sortir » plus rapidement donc, un homme va déclarer qu’il mesure 1 m 80 au lieu de 1 m 75, sa taille véritable. Il en est de même chez les femmes « victimes » de ces stéréotypes qui mentent surtout sur leur poids.

Tout est psychologique

Selon les chercheurs de la Cornell University, certains types de mensonges sont facilement repérables à l’œil nu et d’autres pas. Les plus extrémistes parviennent à s’octroyer 9 centimètres de plus et d’autres affichent 10 kilos de moins que leur poids véritable. Les mensonges sur la taille et le poids sont, qui plus est, volontaires. Plus une personne est petite, plus elle mentira sur sa taille. Plus elle est ronde, plus elle « perdra » des kilos. Il est par ailleurs devenu de plus en plus courant de mentir sur son métier par exemple. Ce type de mensonge invisible à l’œil nu peut néanmoins être payant si la personne reste dans les limites du raisonnable ; comme cette personne qui se dit designer au Japon alors qu’en réalité, elle est web designer pour un site de vente en ligne de sushis.

Voyez aussi :  Les métiers qui attirent le plus sur les sites de rencontres

1 Commentaire

  1. annie 23 mars 2016

Laisser un commentaire