in

« Guérir » d’une rupture : un processus de 11 semaines, selon les scientifiques

Se remettre d’une rupture n’est jamais facile pour un couple, surtout si la relation a duré plusieurs années. Des scientifiques se sont ainsi penchés sur la question, pour savoir combien de temps dure cette rémission.

femme seule

Temps de guérison moyen : 11 semaines

Aucun couple, aussi forts soient ses liens, n’est à l’abri d’une rupture, sachant le nombre de facteurs et d’évènements pouvant conduire à une séparation. Ceci vaut aussi bien pour les couples mariés que ceux non mariés. Vivre un tel tournant ne constitue pas une étape facile pour ces couples, dont les sentiments envers l’un et l’autre s’en retrouvent bouleversés durant les semaines, voire les mois qui suivent la séparation. La question est alors de savoir combien de temps une personne normale met à se remettre d’une rupture amoureuse. Des scientifiques de l’Université Monmouth du New Jersey ont récemment publié dans le Journal of Positive Psychology une étude répondant à cette interrogation. Leur conclusion se veut simple et concise : une personne normale a besoin de 11 semaines pour guérir d’une séparation.

Une durée de rémission variable et proportionnelle à la durée de la relation

L’étude de l’Univesrité de Monmouth a été menée sous forme de sondage réalisé sur un panel de 155 hommes et femmes ayant vécu une rupture au cours des 6 derniers mois. La majorité des individus interrogés ont dit se sentir « mieux dans leur peau » et retrouver leur confiance en eux seulement 11 semaines après la séparation. Toutefois, le sondage révèle également que la durée de rémission est plus ou moins proportionnelle à la durée de la relation. Ce délai est encore plus important si les couples ont été mariés et que la séparation s’est matérialisée par un divorce. Dans ce cas, selon un précédent sondage de Fifties.com, le temps de rémission s’élèverait jusqu’à 18 mois.

2 Commentaires

Laisser un Commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Avec High There, les fumeurs de cannabis ont leur Tinder

Bristlr, l’application de rencontres des barbus et de leurs amoureux(se)