Milieu social : un critère des couples formés sur les sites de rencontres

Sur les sites de rencontres, la diversité figure parmi les valeurs les plus véhiculées. Une étude parue récemment dans la revue « Sociétés contemporaines » vient pourtant de démontrer que cette fameuse diversité n’est finalement qu’une façade, destinée à séduire le maximum d’utilisateurs.

Des couples homogènes

Sur les sites de rencontres, les célibataires nouent des relations stables uniquement avec des personnes issues du même milieu social et ayant le même niveau d’étude. C’est la conclusion de l’étude effectuée par l’Institut national d’études démographiques et dont les résultats sont tout récemment parus dans les pages de la revue « Sociétés contemporaines ». L’infini des possibles semble s’ouvrir à tous et à chacun lors de l’inscription sur les sites. Des milliers de partenaires potentiels venus de tous les horizons semblent être à protée de clic. Mais le concept de diversité ne serait donc qu’une façade.

Dans la « vraie vie » comme sur les sites de rencontres, les couples sont en effet toujours homogènes. Les partenaires entretenant des relations amoureuses stables ont des revenus et un niveau d’étude comparables, ceci de la même façon que s’ils s’étaient connus dans leurs cadres de vie. Pour son étude, la sociologue de l’Ined s’est basée sur une analyse de 40 millions environ de mails issus de la plate-forme Meetic et sur une interview d’usagers des sites de différents âges.

Voyez aussi :  Meetic amoureux d'Amoureux.com ! Le Rachat est effectif

Des critères variés en fonction du milieu social

Le temps est déterminant dans la sélection des partenaires sur les sites de rencontres. Si au départ, les utilisateurs discutent avec un assez large éventail de contacts, la donne change rapidement étant donné que dès la deuxième semaine, ils ont tendance à concentrer les échanges avec les contacts d’un même niveau d’études qu’eux. Cette « préférence » pour des partenaires potentiels du même milieu social est d’ailleurs d’autant plus marquée pour les personnes ayant des niveaux d’études supérieur au-delà du bac, ou carrément bas, un bac ou moins.

Sur les sites, les personnes diplômées se méfient assez de la surcharge de photos et des fautes d’orthographe à répétition. À contrario, les personnes avec un niveau d’étude bas privilégient les profils proposant de nombreuses photos et sont très attentives aux compliments et aux sujets personnels.

2 Commentaires

  1. DAVID MORRIN 5 avril 2017
  2. yeinza1 24 mars 2017

Laisser un commentaire