Le célibataire aurait plus de risque de mourir jeune

L’étude menée par l’Association américaine pour le cœur révèle une information assez étonnante. En effet, il semble que les personnes célibataires ont plus de risque de mourir jeune que les autres.

Le célibataire de moins de 65 ans meurt plus vite

Selon les résultats des études menées par l’Association américaine pour le cœur publiés la semaine dernière, les personnes de moins de 65 ans qui vivent seules présenteraient plus de risque de mourir prématurément que celles qui vivent en couple. Les relations humaines permettent aux couples d’avoir un certain équilibre émotionnel. En effet, ces derniers présentent rarement des signes de troubles, dépressions ou anomalies cardiaques. Ainsi, le cœur affiche une meilleure santé et il y a donc moins de risque de mourir d’une crise cardiaque.

Vivre seul après 65 ans pour éviter les problèmes cardiaques

Après 65 ans, le processus s’inverse, car les personnes vivant seules semblent avoir une meilleure espérance de vie par rapport à celles qui vivent en couple. Selon le Dr Jacob Udell, spécialiste en cardiologie, plus on vieillit, plus le risque de mort prématurée diminue si l’on vit seul. Cela prouve que le fait de gérer seul les problèmes dans la vie quotidienne permet d’avoir une vie stable. Les personnes âgées célibataires savent se prendre en main et s’occupent très bien de leur santé évitant ainsi les maladies cardiaques. D’autres études effectuées par l’université de médecine de Yale ont prouvé que vivre seul à la suite d’une crise cardiaque amplifie les risques de mort prématurée.

Voyez aussi :  Relation longue distance... pourquoi pas ?

3 Commentaires

  1. john 27 octobre 2012
  2. ange 3 février 2012
  3. Djossou donatien 6 décembre 2011

Laisser un commentaire