La solitude pèse aux agriculteurs célibataires

9 sept 2016. « Déception ». C’est le terme qui décrit au mieux le sentiment des agriculteurs célibataires en apprenant l’annulation de l’événement « like un agri.43 » en Haute-Loire en France. Cet événement organisé dans le but d’aider les agriculteurs à trouver l’âme sœur ou du moins à faire des rencontres a dû être annulé tout simplement par manque de présence féminine.

Les agriculteurs n’en peuvent plus !

L’événement « like un agri.43 » organisé en Haute-Loire a été spécialement conçu pour permettre aux agriculteurs célibataires de faire de nouvelles rencontres et trouver l’âme sœur. Mais le manque d’inscriptions féminines a tout simplement contraint les Jeunes Agriculteurs organisateurs à annuler l’évènement, sur lequel beaucoup de paysans comptaient. En effet, malgré le fait que le salon ait été ouvert à toutes, quatre femmes seulement sont venues s’inscrire.

Cette situation, le président des Jeunes Agriculteurs Anthony Fayolle l’associe à un déficit de communication. Les femmes n’ont selon lui pas compris que l’évènement s’adressait à toutes les femmes sans exception et non aux agricultrices uniquement. L’annulation de ladite manifestation a par ailleurs réveillé un important sentiment de déception chez les agriculteurs comme c’est le cas de l’un des agriculteurs altiligériens inscrits qui espérait, selon ses dires, trouver enfin quelqu’un.

Voyez aussi :  À la recherche d'une âme soeur ? Rendez-vous à Lille

Un célibat relié au fait d’exercer une profession sans concession

Un bon nombre de personnes dont la gérante d’une agence matrimoniale à Bas-en-Basset relient aujourd’hui le célibat des agriculteurs au caractère « sans concession » de leur métier. En plus de durer toute l’année, cette profession est non délocalisable. Il est par ailleurs à noter que dans cette agence, ce sont les hommes de 40 ans et plus, sans expérience amoureuse ou très peu, qui viennent s’inscrire. Leurs objectifs communs ? Fonder une famille.

Pour favoriser les rencontres à Yssingeaux, l’animatrice Galit Delannoy a trouvé une idée lumineuse, en mettant en place des ateliers de création artistique. Concrètement, les personnes inscrites viennent tout simplement pour exercer une activité, mais ceci n’empêche en rien les nouvelles rencontres et le développement des affinités. Cet atelier, connait d’ailleurs plus de succès que le « club de rencontres amoureuses », qui, depuis sa création, à vu s’inscrire seulement une trentaine de personnes, dont les trois quarts sont des hommes.

Voyez aussi :  Les Miss France doivent paraître célibataires

via LeProgrès

4 Commentaires

  1. grace 1 octobre 2016
  2. dovonon Paul 15 septembre 2016
  3. beatriciasoambola 12 septembre 2016
  4. christelle 11 septembre 2016

Laisser un commentaire