in

Chatroulette.com fait le ménage

Après avoir connu une chute alarmante de son nombre de visiteurs, Chatroulette.com remet de l’ordre dans ses services.

Les membres pervers gagnent en nombre

Site russe promouvant les rencontres par webcam, Chatroulette.com ne cesse de croitre en notoriété depuis sa création. Les Américains et les Français sont les plus nombreux à s’y inscrire en vue de profiter de l’excellence des discussions et flirts virtuels, de trouver l’âme sœur ou de multiplier les rencontres d’un soir et plus… si affinités.
Depuis ces deux dernières années, le nombre de personnes perverses est monté en flèche sur le site. Petit à petit, l’interface a perdu de sa crédibilité aux yeux des internautes. Elle a commencé à avoir des difficultés à gérer la concurrence, notamment face à TinyChat. Des rumeurs sur la fermeture du site ont même circulé sur la toile vers la fin de l’année 2010.

Tout pour le regain de notoriété

Face à la plainte des membres inscrits et des critiques en tout genre via la toile, Chatroulette décide carrément de faire peau neuve. Des outils sophistiqués de reconnaissance optique y ont été mis afin de bannir les personnes perverses. Pour plus de sécurité, 32 techniciens/modérateurs à plein temps veillent à ce que les utilisateurs ne se servent pas de la plateforme à des fins immorales.
La présentation du site de rencontres fait également l’objet de modifications significatives. 99 webdesigners ont participé au concours portant sur la création d’un logo et sur l’embellissement de son interface. Tout cela, afin que le site recouvre sa crédibilité et sa notoriété tout en continuant à satisfaire les personnes en quête de l’amour véritable.

3 Commentaires

Laisser un Commentaire
  1. J’ai pas vu la différence…. faudrait embaucher encore du monde…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Colunching : manger et rencontrer des personnes seules

L’amour est dans le pré Belgique RTL/TVI : un candidat homosexuel fait son entrée