Une taxe pour pousser les beaux garçons au mariage…

Estelle
Célibataires
4 Mai 2012
2178 Vues

Être beau et célibataire, cela risque de coûter cher aux jeunes japonais. L’économiste Takuro Morinaga a mis sur pied un projet visant à instaurer une taxe spécifique pour les beaux célibataires dans ce pays d’Asie.

Taux de célibat élevé au Japon

Le problème du célibat concerne plus de 50 % des hommes japonais, de la tranche d’âge 30-35 ans. La crise économique a sérieusement diminué les revenus des travailleurs nippons. À côté de cela, 70 % des mères de famille décident de rester à la maison après la naissance leur premier enfant. Les hommes libres, diminués en ressources financières, n’attirent plus les cœurs à prendre. Les femmes célibataires visent désormais les partenaires nantis ou gagnant au moins deux fois leur revenu, mais dont la majorité a fait le choix de rester célibataires.

Relancer le taux de mariage

Le projet, qui pourrait enchanter la gent féminine japonaise est l’œuvre de l’économiste Takuro Morinaga. Celui-ci consiste à instaurer un impôt pour les beaux garçons pour relancer le taux de mariage. Cette taxe spécifique inciterait les beaux gosses à s’engager dans une vie de famille pour fuir cette nouvelle fiscalité. Cette mesure pourrait également donner un coup de fouet au taux de natalité, qui reste très bas dans ce pays. Cet impôt permettrait également aux moins beaux, donc moins pénalisés financièrement, de se faire remarquer auprès des jeunes femmes.

Des moins beaux aux plus beaux

La mise en place de cette taxe sur le bel homme au cœur libre exige une manœuvre plus que délicate. Il faudra classer les hommes célibataires en quatre groupes allant des moins beaux aux plus beaux. L’économiste projette de mettre sur pied un jury composé de 5 femmes sélectionnées au hasard. Ces dernières seront chargées de désigner les gentlemen japonais qui seront assujettis au nouvel impôt de Takuro Morinaga.


JE VEUX FAIRE DES RENCONTRES ET VOIR DES PROFILS :









Ecrire un commentaire