Le site de rencontres extra-conjugales Ashley Madison remis à neuf

Estelle
Infidélité
12 Juil 2016
1890 Vues
Vite: FR | CA | 18+ | Grrr

nouveau ashley madison

Après le scandale de l’été 2015 suite à un piratage, le site de rencontres adultères Ashley Madison a fait l’objet d’une refonte en profondeur dans le but de redorer son image et ainsi remettre les utilisateurs en confiance. Avide Life Media, la compagnie mère qui est en possession du site a donc annoncé la mise en place d’une nouvelle direction et la redéfinition de l’intégralité de son service.

ashley

De nouvelles initiatives pour faire peau neuve

Actuellement soumis à une nouvelle direction, le site de rencontres adultères Ashley Madison connaîtra plusieurs changements au niveau de son service de rencontres. Avec Rob Segal comme nouveau PDG depuis 3 mois, le site a décidé de tourner la page et de remplacer son sulfureux slogan « La vie est courte, prenez un amant » par « beaucoup plus qu’un site de rencontres adultères » ou «La vie est courte. Tentez l’aventure». En prenant la parole lors du communiqué diffusé lundi soir, M. Segal a tenu à préciser à quel point l’entreprise est désolée pour tous les torts que le piratage a causé. Par ailleurs, le site s’engage à exclure définitivement de son service les programmes automatisés pour éviter la création de faux profils d’utilisateurs. Ayant reconnu une faille de sécurité sur ses serveurs, l’entreprise a investi des millions de dollars pour renforcer la sécurité et protéger la vie privée de ses utilisateurs.

rencontre discrete

Des vies et des relations affectées par le piratage

Comptant aujourd’hui 46 millions de membres, le site de rencontres Ashley Madison était en juillet 2015 victime des actes d’un groupe de pirate appelé « The Impact Team ». Ils ont d’abord commencé par envoyer un courriel aux utilisateurs disant que « Songez à quel point un divorce est coûteux » en les obligeant de payer 1,05 bitcoin (285 $) s’ils ne voulaient pas voir leur vie personnelle exposée en détail sur la place publique. Ils ont ensuite publié plus de 30 gigaoctets de fichiers qui mettaient à nu des données privées de millions d’utilisateurs du site. Des noms, adresses, courriels et même les préférences sexuelles de certains usagers ont été rendus publics. Ce qui a entrainé plusieurs suicides d’utilisateurs canadiens et américains, ainsi que le licenciement du patron de la société mère canadienne du site, Avid Media Life.

Le nouveau site se trouve ici.




JE VEUX FAIRE DES RENCONTRES ET VOIR DES PROFILS :









Ecrire un commentaire