Le Q.I. est plus élevé chez les femmes aux fesses rebondies, selon une étude

Estelle
Etudes
5 Mai 2014
1949 Vues
Vite: FR | CA | 18+ | Grrr

Loin d’être une blague de mauvais goût, une étude a démontré que les femmes aux plus grosses fesses seraient plus intelligentes. Ceci grâce aux Oméga-3 contenus dans les graisses de leurs fessiers.

Grosses Fesses Jen Selter

Une étude récente a démontré que les femmes ayant un fessier plus gros présenteraient un QI plus important et seraient en meilleure santé. Cette enquête de l’université d’Oxford a porté sur un peu plus de 16 000 femmes. Au terme de l’étude, il a été démontré que les tests de QI réussissaient plus aux femmes ayant un postérieur plus rebondi.

Pour ceux qui seraient encore sceptiques, l’explication scientifique existe bien. En réalité, il faut savoir que toutes les graisses ne sont pas les mêmes. Le professeur Konstantinos Manolopoulos, auteur de l’étude, affirme en effet que le taux de cholestérol et de glucose est plus faible chez les femmes ayant plus de graisses au niveau des fesses. Les graisses au niveau de cette partie du corps sont réputées stocker plus d’oméga-3. Cette caractéristique se transmet d’ailleurs de génération en génération, car les enfants dont la mère a des hanches et des fesses plus garnies seraient plus intelligents que les autres.

jen selter

Certains faits divers semblent d’ailleurs appuyer cette théorie. En effet, une jeune femme américaine a décidé d’entretenir et de mettre en valeur son fessier. En très peu de temps, Jen Selter est devenue la fitness girl la plus populaire au monde… Sur les réseaux sociaux, ses fans se chiffrent à presque un million et demi et de nombreux reportages ont été réalisés sur elle. Le fait que les publicitaires l’invitent à devenir l’effigie d’une marque d’ici peu ne serait pas étonnant. Si ce n’est pas de l’intelligence, ça !




JE VEUX FAIRE DES RENCONTRES ET VOIR DES PROFILS :









Ecrire un commentaire