« No-Sex », l’abstinence pour stimuler la libido

Estelle
Etudes
30 Oct 2012
4300 Vues

De l’avis de certains, l’abstinence peut avoir du bon. Plus de la moitié des Français sont d’ailleurs persuadés que cela permet de rallumer le désir.

Près d’un Français sur 4 est pour

De nombreuses méthodes, dont le « No-Sex », ont été utilisées pour alimenter la libido. Ce dernier est assimilé à de courtes périodes durant lesquelles un couple se prive de sexe. Une étude réalisée par l’agence de communication de Parship.fr tend à démontrer que cette pratique se répand de plus en plus, en France. Après avoir interrogé 1 400 célibataires environ, le site a constaté en effet que 23 % d’entre eux ont déjà recouru à l’abstinence afin de relancer le désir. Près de 50 % des Français pensent d’ailleurs que cette méthode bénéficie au couple et est efficace pour raviver la flamme. 52 % des sondés restent toutefois convaincus que le sexe est indispensable dans une relation amoureuse, et n’envisagent pas de recourir à cette pratique.

L’avis des psychologues

Au vu des chiffres obtenus par Parship, la psychologue-coach Cécile de Donno estime que le « no-sex » pourrait favoriser plus efficacement la communication au sein de couple, par rapport à une vie sexuelle active. Elle explique qu’il permettrait de créer un lien moins centré sur le désir et d’apporter une complicité différente entre les partenaires. Interviewé par le Huffington Post, le Dr. Sylvain Mimoun, semble approuver l’idée avancée par le Dr. Cécile de Donno. Selon le gynécologue, le désir peut nuire au couple dans certains cas, notamment lorsque l’un des partenaires se referme ou éprouve un sentiment de rejet. Il peut créer entre autres des interférences lorsque l’on constate un déséquilibre dans le couple.


JE VEUX FAIRE DES RENCONTRES ET VOIR DES PROFILS :









Ecrire un commentaire