L’infidélité : votre secret minceur

Estelle
Conseils
1 Mar 2013
1554 Vues
Vite: FR | CA | 18+ | Grrr

Qui l’aurait cru ? L’adultère serait un moyen efficace pour perdre ses kilos en trop. Une étude britannique révèle en effet qu’entre la perte de poids et l’infidélité, il existe bel et bien une relation étroite.

Infidele

Tromper pour maigrir

À l’initiative d’undercoverlovers.com, un site de rencontres adultères, une étude a été menée en Angleterre. Les résultats de l’enquête révèlent que plus de 50 % des hommes infidèles et 62 % des femmes volages ont vu leurs bourrelets fondre petit à petit alors qu’ils persévéraient dans la voie de l’adultère. D’après l’étude, les hommes qui trompent leurs moitiés perdraient 2,7 à 3 kilos tandis que les femmes pouvaient perdre jusqu’à 4,5 kilos. Pour ce site dédié aux couples illégitimes, vanter les bienfaits de l’adultère sur la silhouette devrait en tenter plus d’un à se lancer dans une relation extra-conjugale.

Le secret de l’infidélité : le stress

S’embarquer dans une relation extra-conjugale, s’est se soumettre à un stress considérable. Constamment en train de mentir, trouver une bonne excuse pour aller retrouver son amant et éviter les confrontations représentent une réelle épreuve physiologique pour l’infidèle. Effectivement, en situation de stress, le corps produit du cortisol et de l’adrénaline, deux hormones qui ont pour effet de brûler les calories. Ceci explique pourquoi les infidèles ne peinent pas à perdre du poids à vue d’oeil.

Autres éléments à prendre en compte

Quand on s’aventure dans une relation illégitime, c’est l’attitude de l’individu en général qui change. Voir son amant ou sa maîtresse à la sauvette, sauter un repas pour le ou la rejoindre, bref tout doit se faire à la hâte pour ne pas risquer de se faire prendre. Multiplier les relations sexuelles entre aussi en ligne de compte en sachant que l’activité sexuelle est l’un des meilleurs moyens qui permettent de brûler les calories en peu de temps.




JE VEUX FAIRE DES RENCONTRES ET VOIR DES PROFILS :









Ecrire un commentaire