L’infidélité pourrait être héréditaire

Estelle
Infidélité
25 Nov 2014
3046 Vues
Vite: FR | CA | 18+ | Grrr

infidelite

L’adultère est un phénomène qui touche de nombreux ménages en France et dans le monde. Des chercheurs ont ainsi découvert que l’infidélité pourrait bien être due à des gènes.

L’adultère pourrait être héréditaire, en voilà une théorie qui arrangerait bien des gens. Et pourtant, c’est bien ce qu’avancent des chercheurs du Queensland en Australie, s’étant livrés au Telegraph. Au cours de leurs recherches, ils auraient découvert un gêne qui pourrait influer sur les envies d’adultère d’une personne. À en croire ces chercheurs, 40 % des femmes et 63 % des hommes infidèles seraient victimes de ce patrimoine génétique qui leur donne envie « d’aller voir ailleurs ». Le Docteur Brendan Zietsch qui est chercheur à l’université de psychologie du Queensland affirme en effet que les études menées prouvent que le comportement sexuel des personnes est influé par les gènes.

C’est la comparaison des séquences génétiques de 7300 jumeaux qui a permis d’aboutir à cette conclusion. Il est important de souligner que toutes ces personnes âgées entre 18 et 49 ans sont déjà engagées dans une relation sérieuse. Il faut noter pourtant que 6,4 % des femmes et 9,8 % des hommes ont eu des aventures multiples pendant l’année qui précédait l’étude. C’est la comparaison du patrimoine génétique des faux jumeaux et des vrais jumeaux qui a aidé à la découverte d’un gène retrouvé uniquement chez la femme et qui pourrait bien être la cause de ces aventures. Nommé AVPRIA, ce gène aurait une relation avec la production de l’arginine-vasopressine, hormone ayant un impact sur le comportement social d’une personne, notamment l’attachement et l’attrait sexuel. Les chercheurs ont toutefois souligné la nécessité d’approfondir les travaux pour avoir des informations plus précises.

source: aufeminin




JE VEUX FAIRE DES RENCONTRES ET VOIR DES PROFILS :









Ecrire un commentaire