Les réseaux sociaux et les arnaques du net

Estelle
Réseaux Sociaux
28 Fév 2012
2580 Vues

Facebook est certainement le réseau social le plus utilisé au monde. Devenus parfois des instruments d’escroquerie en ligne et de demandes de rançon, les réseaux sociaux font de plus en plus de victimes bien malgré eux, notamment à la Réunion. Il peut être donc judicieux de préférer les sites de rencontre en ligne.

Victimes d’escroquerie du net

Le nombre exact des victimes de cette nouvelle forme d’arnaque en ligne n’est pas encore connu à ce jour, car seul un petit nombre a eu le courage de porter plainte. Cette escroquerie du net se présente sous forme de chantage mettant en jeu des vidéos embarrassantes, contre une rançon allant de 500 euros jusqu’à 3 000 euros. Sur une dizaine de plaintes reçues, c’est le réseau social de Facebook qui est utilisé. En effet, le présumé ami, le malfaiteur du net crée un lien avec sa cible, échangeant des mails pour finir par inciter la victime à se filmer dénudée ou se masturbant. Vient ensuite la menace de divulguer ces images aux amis sur Facebook ou sur YouTube, si la victime refuse de payer une rançon qui sera envoyée par mandat cash.

Utilisateurs de réseaux sociaux

Benjamin Hoarau, un enquêteur en cybercriminalité à la brigade financière de la sûreté départementale, évoque l’imprudence des utilisateurs de réseaux sociaux publiant toutes sortes d’informations personnelles, tout en sachant qu’il est très facile de pirater un compte. Face à ce type d’arnaque qui n’a plus rien de virtuel, la police réunionnaise et parisienne de l’Office central de lutte contre la criminalité liée aux technologies de l’information et de la Communication ou OCLCTIC ont réussi à localiser le retrait des mandats cash notamment au Togo, au Bénin et en Cote d’Ivoire avec la contribution de la police judiciaire internationale. Fabrice Chevallier, capitaine de la brigade financière affirme que toutes victimes ayant refusé de payer la rançon ont reçu un mail de notification avec l’en-tête d’YouTube annonçant la diffusion de ces images embarrassantes sur la toile ou encore un document se rapportant aux autorités judiciaires qui les intimident en les accusant de pornographie.

source : clicanoo


JE VEUX FAIRE DES RENCONTRES ET VOIR DES PROFILS :









Ecrire un commentaire