Les célibataires des temps modernes

Estelle
Célibataires
19 Juin 2012
2559 Vues

Les célibataires évoluent avec le temps. Si autrefois, être célibataire avait une connotation négative aussi bien pour les hommes que pour les femmes, aujourd’hui, les personnes seules s’éloignent de ces clichés.

Les célibataires à l’heure actuelle

Les célibataires d’aujourd’hui ne correspondent plus aux clichés qu’on leur attribuait il y a quelques années. Ils sont plus expressifs, plus vivants et surtout plus dynamiques et ne se soucient presque plus des jugements des autres. Même la définition dans les dictionnaires devient fausse, puisque désormais, être célibataire, c’est le contraire d’être en couple et non l’opposé d’être marié, puisqu’on peut être en couple sans être marié. Sur le plan administratif, le célibataire peut être un concubin, un pacsé ou un véritable célibataire. De ce fait, les chiffres peuvent être faussés. Selon le psychologue, il existe deux types de statut de célibataire : le célibataire en attente pour les personnes de moins de 40 ans et le célibataire définitif à partir de 40 ans.

Les enjeux du célibat

Si les célibataires assument leur statut jusqu’à 30 ans, à partir de 35 ans, la situation commence à peser pour les femmes qui subissent la pression de leur entourage. En effet, la société considère que le mariage est une preuve de réussite, un élément indispensable pour avoir une vie heureuse et harmonieuse. Les proches et la famille incitent les célibataires à rencontrer des personnes via des rendez-vous arrangés, des agences matrimoniales, etc. Actuellement, 19 % de la population en France ayant 18 à 35 ans sont célibataires. Les causes sont multiples : 31 % ont du mal à vivre une relation avec un autre et 32 % souhaitent trouver le partenaire idéal. Mais 55 % affirment qu’internet a amplifié leur solitude.


JE VEUX FAIRE DES RENCONTRES ET VOIR DES PROFILS :









Un commentaire to “Les célibataires des temps modernes”

  1. amesoeur dit :

    Difficile en effet pour une fois d’être célibataire du fait du regard que pose son entourage sur elle mais aussi du fait qu’elles ont une limite naturelle qu’elles ne peuvent dépasser et qui les poussent à rencontrer l’âme sœur au plus vite de crainte d’être ménopausée.

Ecrire un commentaire