L’érotisme 2.0 s’empare des Français

Estelle
Etudes
22 Avr 2013
1609 Vues
Vite: FR | CA | 18+ | Grrr

L’IFOP a publié mercredi les résultats d’une étude portant sur le comportement sexuel sur Internet. Il s’avère que les jeunes Français sont de plus en plus nombreux à s’adonner aux jeux sexuels via les webcams et mobiles.

femme de 30 ans - image : allure.com

femme de 30 ans – image : allure.com

Le sexe 2.0 fait des ravages en France

L’IFOP a réalisé une étude sur le sexe virtuel auprès de 1 113 personnes de 18 à 69 ans. Les résultats révèlent que les jeux sexuels sur Internet font de plus en plus d’adeptes, notamment auprès des jeunes de moins de 25 ans. S’ils étaient 9 % en 2009 à faire l’amour via mobile ou webcam, ils sont désormais 16 % à y être abonnés et la plupart d’entre eux avouent avoir commencé avant l’âge de 18 ans.

Sexting, sexetape et live show sexuel

22 % des jeunes interrogés avouent avoir déjà visionné un « live show sexuel » sur webcam, tandis que 18 % admettent avoir tchaté en même temps avec la fille de l’autre côté de l’écran. Ils sont 11 % à avoir déjà envoyé une « sextape ». Quant au « sexting », un quart d’entre eux ont déjà pris le risque de poster leurs photos ou vidéos nu ou dénudé. Ce sont les jeunes filles qui s’y aventurent le plus souvent.

Internet : le lieu de tous les fantasmes

Dans cette même étude, l’IFOP révèle que le cyber sexe ne serait pratiqué que par 8 % des Français âgés de plus de 25 ans. D’autre part, regarder des gens lors de leurs ébats ou jeux sexuels serait le fantasme de 31 % des Français. Plus d’une personne sur dix avoue même se filmer pendant qu’elle imite la bête à deux dos. Quoi qu’il en soit, les Français semblent fantasmer sérieusement sur l’exhibitionnisme et le voyeurisme, mais passent rarement à l’acte.




JE VEUX FAIRE DES RENCONTRES ET VOIR DES PROFILS :









Ecrire un commentaire