Le visage de la fraude sur les sites de rencontres

Estelle
Conseils
16 Mai 2013
1681 Vues
Vite: FR | CA | 18+ | Grrr

Se lancer dans les rencontres en ligne présente certains risques qu’il faut mesurer avant de se lancer les yeux fermés. Une fois que vous savez, vous rencontrerez forcément de meilleures personnes grâces à quelques règles de base.

femme chat

On double ses chances de trouver le grand amour sur un site de rencontre (plutôt que d’attendre l’arrivée du prince ou princesse charmant(e)), mais il faut se méfier, car des catfishers ou fraudeurs s’y aventurent également dans l’unique but d’escroquer les plus naïfs.

Rencontres en ligne : restez sur vos gardes

Avec le déploiement des sites de rencontres en ligne, on constate également la prolifération des « faux célibataires ». Des personnes mal intentionnées vont s’inscrire sur des sites de rencontres dans l’unique but de profiter de la vulnérabilité des « vrais célibataires » en quête du véritable amour. Un profil sur dix détient un compte fictif créé spécialement pour essayer de vous soutirer de l’argent. Sur 60 000 comptes frauduleux, l’entreprise Wade a répertorié les traits communs des profils de ces « catfishers ». SeekingArrangments dédié aux relations mutuellement bénéfiques, révèle par exemple qu’il procède à la suppression journalière de plus de 200 ces profils frauduleux et encourage les autres sites de rencontres à en faire de même en levant le voile sur le visage de la fraude dans la romance.

Les raisons de se méfier

Ces escrocs de la romance ne vont pas mentir sur leur poids ni leurs âges. Ils vont tout simplement créer un profil qui va attirer systématiquement votre sympathie et vous mettre instantanément en confiance. 82 % des ces comptes fictifs se prétendront catholiques fervents. 63 % diront être veufs, 71 % sont des profils de femmes contre 29 % des profils d’hommes. 54 % d’entre eux possèdent un doctorat et 37 % un diplôme d’études supérieures. 28 % viennent du Nigeria, 23 % de l’Ukraine et 21 % des Philippines. Professionnellement, 26 % se disent ingénieurs, 25 % disent percevoir des royalties et 23 % travailleurs indépendants.

On vous dit une chose : méfiance dans un premier temps, et apprenez à connaître la personne virtuellement d’abord. Attention aux beaux parleurs cependant… Une fois que vous êtes prêt pour une rencontre, choisisssez un lieu public uniquement (genre un café) et n’accélérez pas trop les choses. Si la personne se montre pressante, surtout au niveau d’un besoin d’aide ou d’argent, c’est louche en partant…




JE VEUX FAIRE DES RENCONTRES ET VOIR DES PROFILS :









Ecrire un commentaire