Le « Sex and The City drinking » engendre de plus en plus de divorces

Estelle
Divorce
5 Avr 2013
2323 Vues
Vite: FR | CA | 18+ | Grrr

Le phénomène du « Sex and The City drinking » est l’une des causes de divorce d’après une avocate au Dailymail.

sex and city drink

Les hommes assignent en divorce leurs femmes … alcooliques

Le phénomène du « Sex and the City drinking » est aujourd’hui considéré comme l’une des principales sources de divorce pour un couple. Faisant place à la caricature typique du mari qui commence à boire de l’alcool après le travail, cette nouvelle tendance est désormais adoptée par les femmes qui préfèrent noyer leur stress et leur dépression dans l’alcool.

D’une manière générale, du côté des femmes, la tendance à consommer de l’alcool après le travail débute dans les pubs et les cafés, entre ami(e)s ou entre collègues. Puis vient l’addiction à cette habitude qui s’incruste progressivement dans son foyer, avec une consommation de plus en plus importante. Selon Amanda McAlister, une avocate en droits des familles chez Slater & Gordon, le « Sex and the City drinking » cause entre 40 à 50 divorces par an.

Comment ce phénomène peut-il conduire deux époux au divorce ?

Lors de son entretien au Dailymail, l’avocate Amanda McAlister a particulièrement mis en évidence le fait que ce sont généralement les hommes qui décident d’entamer les procédures de divorce suite à la consommation excessive d’alcool par leurs femmes. Elle précise que ces cinq dernières années, le nombre de demandes de ce type a augmenté de 70%.

À titre indicatif, plusieurs hommes se lassent et se plaignent de l’état d’ébriété de leur femme. En effet, ils constatent qu’elles s’occupent de moins en moins des tâches ménagères, car étant complètement ivres ou souffrant d’une importante gueule de bois. D’autres maris constatent d’ailleurs que lorsque leurs femmes sont prises dans cet engrenage, elles ne rentrent pas chez elles avant 4 heures du matin.




JE VEUX FAIRE DES RENCONTRES ET VOIR DES PROFILS :









Ecrire un commentaire