Le bonheur ne se mesure pas à la quantité de ses conquêtes

Estelle
Etudes
22 Août 2013
1658 Vues
Vite: FR | CA | 18+ | Grrr

De récentes études viennent de révéler que collectionner les aventures sans lendemain rendrait les jeunes moins heureux.

L’été, une période propice aux ébats sexuels

L’été, souvent synonyme de beaux jours est aussi connu sous l’appellation de la saison des amours. Durant cette période, nombreux sont les célibataires, en particulier les jeunes qui se livrent à des aventures amoureuses passionnantes et parfois même délirantes. Si pour certains, cette saison rime avec la rencontre du grand amour, pour d’autres, il s’agit tout simplement de la saison durant laquelle ils auront l’occasion de multiplier leurs conquêtes et leurs aventures d’un soir. Ces derniers plongent dans un monde où n’ont droit de cité que le plaisir et les pétillantes aventures sexuelles sans lendemain. Les études menées par l’Université de Californie et pilotées par Mélina Bersamin révèlent, contre toute attente, que la multiplication de ses partenaires sexuels durant cette période estivale rendrait les jeunes de moins en moins heureux.

Une source d’anxiété et de dépression

En interrogeant 3 900 étudiants âgés de 18 à 25 ans, le Docteur Mélina Bersamin a pu constater que le fait de multiplier ses partenaires sexuels durant une courte période peut être une source de dépression et d’anxiété pour les jeunes. En se basant sur la thèse selon laquelle la vie sexuelle d’un individu a un réel impact sur son bien-être mental, le Docteur Bersamin a pu avancer le fait de s’embarquer dans de telles expériences peut s’avérer être formidable sur le court terme, mais au fil du temps, cela peut devenir assez frustrant et déprimant. Durant cette étude, 11 % des personnes interrogées déclarent être affectées psychologiquement par le fait d’avoir plusieurs partenaires sexuels éphémères.




JE VEUX FAIRE DES RENCONTRES ET VOIR DES PROFILS :









Ecrire un commentaire