Interview avec les fondateurs de Yes or Now

Marc
Interview
18 Mai 2009
4626 Vues

Bonjour Youri, tu es l’un des responsables du nouveau site de rencontres YesorNow.com (voir la présentation du site ici). Peux-tu nous présenter le concept ?

YesOrNow est le premier acteur de la rencontre à organiser réellement les rencontres entre célibataires. Le site organise des rendez-vous en tête à tête pour les célibataires avec les personnes de leur choix aux dates et heures qui leur conviennent.

Il y a 3 étapes pour se voir organiser un rendez-vous sur YesOrNow :

1-On se balade sur le site en indiquant qui l’on souhaite rencontrer grâce aux boutons “Oui”, “Pourquoi Pas” et “Non” placés sur les profils. Cela permet au site de savoir quel type de personne nous correspond.

2-On renseigne ses disponibilités.

3-Le jour de sa dispo, YesorNow nous propose jusqu’à 4 personnes qui nous correspondent et qui sont disponibles le soir même. Il ne reste plus qu’à choisir qui l’on souhaite rencontrer. Le site nous réserve une table pour deux dans un bar ou café près de chez soi avec la personne de son choix.

Combien êtes-vous dans l’aventure ? Peux-tu nous présenter ton équipe ?

Nous sommes 3 dans l’équipe :
Julien (qui était également co-auteur sur Datingwatch) qui s’occupe de tout ce qui est design, ergonomie et produit d’une manière générale.
Eric qui est l’homme du code et qui a travaillé sur de nombreux projets d’envergure.
Quand à moi (ndlr: Youri Regnier), je suis en charge de la communication et des relations extérieures.

YesorNow veut se démarquer des autres sites traditionnels en poussant à la rencontre immédiate. Peux-tu nous en dire plus ?

Une des grandes problématiques de la rencontre en ligne est son caractère virtuel. Les célibataires passent parfois des heures derrière un écran en nourrissant l’espoir d’une possible relation. Et lorsque vient la rencontre physique, la déception est souvent au rendez-vous… Une étude réalisée par Parship démontrait que 54% des célibataires étaient déçus lors du premier rendez-vous. Déception qui s’explique principalement par le fossé entre une relation virtuelle et une rencontre en face à face.

Chez YesOrNow, nous ne voulons pas laisser les célibataires pendant des heures derrière un écran en rêvant à d’hypothétiques rencontres. Le but est que les personnes puissent se rencontrer réellement et rapidement afin de déjouer les pièges de la virtualité.

Notre devise est qu’un sourire vaut mieux qu’un smiley ou en d’autres termes que rien ne peut remplacer la rencontre en face à face.

De plus, YesOrNow s’adresse aux célibataires urbains, franciliens dans un premier temps. C’est à dire à une population pressée qui n’a pas forcément ni le temps ni l’envie de tchater pendant des heures. YesOrNow est donc une réelle société de service en organisant les rendez-vous entre ses membres.

Le gestionnaire de rendez-vous amoureux, c’est une première dans le milieu de la rencontre en ligne ?

La notion de service nous différencie clairement de nos concurrents. Les sites de rencontre ne sont ni plus moins qu’une base de données accessible moyennant finance. Pour nous, il est important d’offrir un réel service. Le suivi post rendez-vous qui nous permet d’affiner constamment nos suggestions va dans ce sens.

Quel sera votre modèle économique pour rentabiliser le site ?

Nous avons opté pour le modèle du « freemium », c’est à dire un mélange de fonctions gratuites et de fonctions payantes. Il est important que les membres puissent réellement découvrir nos services sans être obligé de payer. Sur YesOrNow, vous pouvez vous voir organiser des rendez-vous gratuitement. L’abonnement payant de 19€ par mois permet de ne pas être limité à nos propositions. Les membres peuvent alors rencontrer toutes les personnes qui leur ont dit « Oui » et planifier leurs rendez-vous sur les 15 prochains jours.

Votre expérience sur DatingWatch.org vous a-t-elle beaucoup apporté pour lancer ce site ? Et DatingWatch c’est fini ? Est-ce que l’histoire avec unerencontre est loin derrière vous à présent ?

Datingwatch a été une réelle source d’inspiration puisque cela nous a permis de recueillir beaucoup de témoignages et donc de mieux comprendre les attentes des célibataires. D’autre part, Datingwatch nous a permis d’analyser le fonctionnement des acteurs de la rencontre, leurs forces, leurs faiblesses. Et donc de dresser une liste des meilleures pratiques et de celles à éviter…
Datingwatch devrait prendre fin très bientôt car il est clair que nous ne pouvons continuer à être un observatoire dès lors que nous sommes partie prenante. Quand à nos anciens litiges, on peut dire que c’est de l’histoire ancienne.

On parle beaucoup de réseaux sociaux en ce moment. Pourquoi ne pas avoir lancé un site de rencontres plutôt dans ce sens ? La rencontre avec Twitter par exemple, y croyez-vous ? Est-ce que YesorNow compte réaliser des passerelles avec des sites de Social Media dans le futur ?

Les réseaux sociaux ont la côté, et pour cause ! Ils sont très pratiques. A notre sens, Facebook et un service de rencontre ne sont pas concurrents mais complémentaires. Sur Facebook, le but est de rester en contact avec ses proches ou de retrouver d’anciennes connaissances. Or un service de rencontre permet de découvrir de nouvelles personnes.
Quand aux passerelles avec les médias sociaux, il est sûr qu’il y a beaucoup de choses à faire. Aucun acteur de la rencontre ne sait aujourd’hui utiliser intelligemment Facebook. Nous y travaillons…

Youri, merci d’avoir accordé cette interview à 01Amour.


JE VEUX FAIRE DES RENCONTRES ET VOIR DES PROFILS :









3 Commentaires to “Interview avec les fondateurs de Yes or Now”

  1. Marion dit :

    Un site à suivre alors.

  2. matthieu dit :

    un futur flop commercial à mon sens… on en reparle dans 6 mois ;-)

  3. Sevy dit :

    Un site trés interactif, véritablement dans l’air du temps !

Ecrire un commentaire