Fumer : contre-indiqué dans le jeu de la séduction

Estelle
Etudes
27 Mar 2014
1926 Vues
Vite: FR | CA | 18+ | Grrr

Outre le fait de nuire à la santé, la cigarette serait également un anti-séduction d’après une étude de l’application de rencontre Hinge. En effet, les fumeurs seraient désavantagés en termes de séduction.

Hinge

Les fumeurs rejetés

Dans une étude statistique menée par Hinge, il a été démontré que les hommes s’identifiant comme des fumeurs sont rejetés dans 89 % des cas. 61 % d’entre eux ont donc plus de chance de se faire rejeter par rapport à leurs homologues non-fumeurs. C’est grâce à son algorithme représentant une cinquantaine de traits de personnalité prédéterminés, comme fumeur, passionné d’histoire ou gourmand, que l’application de rencontres a pu démontrer que les fumeurs étaient ceux ayant moins la cote.

Peu de fumeurs diplômés

Statistiquement, il s’avère également que les diplômés des collèges seraient moins nombreux à fumer par rapport à la population générale. En effet, ils sont seulement 11 % contre 20 % aux États-Unis. Alors que 99 % des utilisateurs de l’appli Hinge sont de formation collégiale, il est évident que les non-fumeurs soient privilégiés. Encore plus intrigants, 90 % des utilisateurs sont âgés de 23 à 36 ans, alors qu’aux États-Unis les adultes de 25 à 44 ans représentent la tranche d’âge moyenne des fumeurs.

Hinge en bref

Application de rencontres ayant vu le jour en 2013, Hinge offre à ses utilisateurs la perspective de faire de belles rencontres dans leur réseau personnel. L’application est accessible par inscription via un compte Facebook, qui se constituera comme le profil de l’utilisateur. Grâce à son algorithme qui prend en compte les traits spécifiques de chaque utilisateur, Hinge met en contact les membres présentant le plus de chance de se trouver une attirance mutuelle, en fonction de ce qu’ils aiment ou n’aiment pas.




JE VEUX FAIRE DES RENCONTRES ET VOIR DES PROFILS :









Ecrire un commentaire