Facebook serait à l’origine d’un divorce sur trois en Angleterre

Estelle
Divorce
12 Jan 2012
3471 Vues
Vite: FR | CA | 18+ | Grrr

Une étude de Divorce-Online a montré qu’en Angleterre, un divorce sur 3 a un rapport avec les réseaux sociaux, particulièrement Facebook.

Facebook et ses impacts sur les couples

Le site Divorce-Online a réalisé une étude sur l’impact des médias sociaux sur la vie des couples en Angleterre. Les résultats montrent que les demandes de divorce ayant un lien avec Facebook affichent une progression de 13 % par rapport à 2009. Il y a 2 ans, 20 % des demandes de divorce seulement indiquaient Facebook. Aujourd’hui, le site internet est tenu responsable de 33 % des demandes de divorces. Notons que cette étude a été menée sur 5 000 demandes de divorce.

Le rôle de Facebook dans le divorce

Dans les demandes de divorce, 3 raisons liées à Facebook sont fréquemment mentionnées : premièrement, les messages jugés « inappropriés » envoyés par l’un des conjoints à une autre personne posent beaucoup de problèmes dans les couples. Les conjoints en cours de séparation qui s’envoient des messages dits « désobligeants » l’un à l’autre sont également mal vus. Enfin, un ami sur Facebook qui se permet de critiquer le comportement de l’un ou des deux conjoints peut être cité comme cause de divorce.

Qu’en est-il de Twitter ?

Après Facebook, c’est actuellement Twitter qui se trouve dans la ligne de mire des demandes de divorce. Là aussi, les commentaires entre eux font couler beaucoup d’encre. Mark Keenan,  porte-parole de Divorce-Online considère que les réseaux sociaux constituent désormais l’outil numéro 1 pour communiquer ; ils dépassent largement les mails et les SMS.




JE VEUX FAIRE DES RENCONTRES ET VOIR DES PROFILS :









Ecrire un commentaire