Mon partenaire souffre de dépression : comment faire ?

Estelle
Conseils
13 Déc 2017
19310 Vues

La dépression est un trouble qui peut toucher n’importe qui, hommes et femmes, à différents moments de la vie. En France, ce trouble concernerait d’ailleurs près d’une personne sur deux. Comment réagir et comment faire pour que la relation dure, dans le cas où l’un ou l’autre des partenaires est concerné par ce trouble ?

Couple

image : 01amour

– Tout est question d’équilibre

L’équilibre est l’élément principal à maintenir, dans le cas où l’un des partenaires souffre de dépression. Dans ce genre de situation, il est en effet fréquent que le partenaire non touché mette son bien-être au second plan afin de trouver le moyen de rendre sa joie de vivre à l’autre. Oui, c’est une belle preuve d’amour, mais pour éviter qu’elle ne devienne toxique pour la relation, il convient de se concentrer de temps à autres, sur son propre bien-être.

– Être un soutien sans faille

Montrer son soutien, dans les moments de difficultés, peut aider à renforcer une relation. Se montrer sympathique, compatissant et tolérant peut en effet aider le partenaire malade à se sentir mieux dans sa peau, et dans sa tête. Pour montrer son intérêt envers les souffrances de l’autre, il est également recommandé d’essayer de discuter avec lui, de son mal-être et de proposer, à la fin de la conversation, un gros câlin.

– Le positivisme est de mise

Sachant que le partenaire malade est quand même empreint de beaucoup de négativité, l’idéal, pour que la relation puisse durer, c’est d’aller dans le sens contraire. Comment ? En étant toujours optimiste ! Et ce, quelle que soit la situation. À chaque problème une solution, rappelez-vous-en. Se concentrer intentionnellement sur les attributs positifs de l’autre constitue par ailleurs un bon moyen de soutenir la relation.

– Savoir faire preuve de compassion

La compassion : voilà une qualité qu’il faudra absolument avoir, lorsque son partenaire souffre de dépression. Il peut en effet arriver que pour une raison ou une autre, vous perdiez patience, devant autant de négativité et de désespoir. Dans ces cas-là, se rappeler que l’autre est malade est capital et que tous les comportements ne sont pas forcément le résultat d’un besoin de vous nuire. En plus d’être compatissant, soyez également compréhensif et patient !

via psychologytoday


JE VEUX FAIRE DES RENCONTRES ET VOIR DES PROFILS :









Ecrire un commentaire